Santa Maria

Santa Maria is different from all other islands. For this difference it is worth the visit. Because it is the most southerly and east island, its climatic condition becomes hotter and drier, a fact that is reflected in its landscape, though also quite fertile.

Prochains Départs

Trouvez l'expérience de plongée parfaite

Afficher plus de plongées

Cours à venir

Le cours parfait pour vous

Afficher plus cours

Santa Maria

C'est toujours une surprise
chaque plongée sur cette île.

Les neuf îles de l'archipel des Açores sont toutes d'origine volcanique et se situent à peu près entre 37 ° et 40 ° de latitude nord et 25 ° et 31 ° de longitude ouest, établissant la frontière occidentale du continent européen sur l'île de Flores. Il y a 244 780 personnes (données 2008) sur ce territoire insulaire de 2 325 km2, situé à une distance de 1 815 km du continent européen (Portugal) et 2625 km du continent nord-américain (Canada).

Les îles de l'archipel ont été divisées en trois groupes géographiques: le groupe oriental, composé de Santa Maria et São Miguel, le groupe central intègre les îles Terceira, Graciosa, São Jorge, Pico et Faial et le groupe occidental constitué par les îles Corvo Et Flores.

Les Açores ont un climat maritime avec des températures douces allant de 16ºC (60ºF) en hiver à 26ºC (79ºF) en été. Les températures de la mer sont influencées par le Gulf Stream, et sont également légères et entre 14ºC et 22ºC en moyenne.

Santa Maria est différente de toutes les autres îles. Pour cette différence, il vaut la visite. Parce que c'est l'île la plus au sud et l'est, son état climatique devient plus chaud et plus sec, un fait qui se reflète dans son paysage, mais aussi tout à fait fertile. Le paysage bâti, en raison d'une plus forte incidence de colonisation alentejana (qui ne sera pas étrangère aux circonstances climatiques), gagne également une relative autonomie par rapport aux autres îles de l'archipel (autonomie, qui, d'ailleurs, peut être affirmée un peu Par Le paysage entier construit des Açores).

L'île de Santa Maria s'étend sur 16,6 kilomètres de long et 9,1 kilomètres de largeur maximale, occupant une superficie de 97 km2, où vivent 5 574 personnes (données de 2008). Santa Maria fait partie du groupe de l'Est des Açores, avec São Miguel, une île de 81 km. Le point culminant de l'île, à 587 m d'altitude, est situé dans le Pico Alto, à 36 ° 58'59 '' de latitude nord et 25 ° 05'26 '' de longitude ouest.

Santa Maria se distingue des autres îles açoriennes par ses caractéristiques edafo-climatiques, géologiques et morphologiques.

L'histoire géologique de cette île se reflète dans une intense activité volcanique qui aura émergé il ya environ 10 millions d'années, alternant avec des périodes de calme, des oscillations concomitantes du niveau de la mer et des épisodes d'érosion intense. En conséquence, l'île, qui contient les plus anciennes formations géologiques de l'archipel, a actuellement beaucoup changé les formes volcaniques et les taux d'érosion plus élevés que ceux des autres îles de l'archipel. Il présente également des affleurements significatifs de roches sédimentaires avec un contenu fossile abondant et diversifié et expose des affleurements abondants de lave sous-marine. Son emplacement géographique, son climat, son activité volcanique et les fluctuations du niveau de la mer qui l'ont affecté ont sans doute contribué à son évolution et à la géodiversité qu'elle témoigne.

Certaines personnes attribuent à Diogo de Teive le premier contact portugais avec l'île, probablement en 1427. D'autres défendent le nom de Gonçalo Velho Cabral, navigateur et freire de l'Ordre du Christ, révélateur du pays, en 1431. Presque certainement, Santa Maria a été le premier contact avec l'archipel des Açores, constituant le premier effort de la population insulaire, vers 1439, époque à laquelle le capitaine-don Gonçalo Velho et un groupe de colons ont fixé des amarres à Praia dos Lobos. L'entrée de nouvelles familles en provenance du Portugal continental, principalement de l'Algarve et de l'Alentejo, contribue au développement de Santa Maria, de telle sorte que la localité de Porto est la première des Açores à recevoir la charte villageoise. L'économie locale est basée sur la culture du pastel, une plante de teinture à partir de laquelle un colorant bleu est extrait, utilisé pour teindre les textiles dans la Flandre lointaine; Dans la production de blé, la base essentielle de la nourriture de l'époque; Et dans l'extraction de l'argile, utilisé pour la production de vaisselle et de tuiles.

En 1493, les navires de Cristovão Colombo reposent sur le retour du premier voyage de découverte de l'Amérique. Les débarquements d'autres navires étrangers seront plus violents au cours des seizième et dix-septième siècles, période de pillage successif de l'île par les corsaires anglais, français, turcs et arabes de l'Afrique du Nord. En 1616, il a vécu sous l'occupation maure pendant presque une semaine. Selon la légende, une partie de la population se réfugie à Furna de Santana pour échapper au pillage, au feu, à la torture et à l'enlèvement. Aussi en 1675, les pirates maures retournent en force à la Baie des Anges et, lorsqu'ils partent, ils prennent des prisonniers pour vendre comme des esclaves.

Après les exportations vers l'industrie textile, les XVIIIe et XIXe siècles sont marqués par la culture du vignoble, du blé, du maïs, des vergers, des pommes de terre et des ignames, ainsi que du bétail et des produits laitiers. En dépit des temps calmes, l'économie de subsistance de l'île invite des portions de la population à émigrer. Le vingtième siècle apporte une autre dynamique et des progrès, soutenus dans la construction de l'aéroport. Initié en 1944, à force de milliers d'armes américaines et açoriennes, la structure a été considérée stratégique par les États-Unis dans la lutte contre le sous-marin de la Seconde Guerre mondiale. Pour mettre fin au conflit guerrier, l'aéroport porte des vêtements civils et devient la gamme d'avions traversant l'Atlantique. À la fin des années 1960, les nouveaux jets avec plus d'autonomie de vol cessent de jouer à Santa Maria. Cependant, le rôle d'un important centre de contrôle de la circulation aérienne sur l'Atlantique demeure intact. Actuellement, les services sont la base de l'économie, suivis des activités agro-élevage et de pêche.

Actuellement, on ne peut pas dire que, dans les Açores, il existe des espèces endémiques au sens strict du terme, c'est-à-dire des espèces qui peuvent être considérées comme originaires de l'archipel. Cependant, certaines espèces introduites aux Açores se sont développées d'une manière unique, notamment en termes de couleur et de taille, devenant ainsi des sous-espèces spécifiques de l'archipel.

Situées dans une position optimale dans les cours migratoires de nombreux oiseaux qui volent du nord au sud, d'est en ouest du globe, à travers l'Atlantique, les îles des Açores gagnent de l'importance pour ces oiseaux qui y trouvent un point sûr De repos, de nidification et de reproduction. Beaucoup nichent sur les falaises près de la mer, sur les îlots, par les lagunes ou même dans les parties les plus reculées de l'intérieur des îles. Le Priolo, un petit oiseau qui était autrefois considéré comme éteint, a été redécouvert dans son habitat naturel des Açores et est maintenant l'une des espèces les plus arduement protégées.

Parmi les espèces d'oiseaux qui ont réussi à s'adapter bien à l'archipel sont aussi les Milhafre, le Corvo, les Canaries de la terre, le Pigeon de roche, le Pigeon de bois, le Cagarro, le Garajau, ... Le furet, le hérisson et le lapin sauvage sont, à leur tour, des espèces très répandues de mammifères, ces dernières étant considérées comme une sorte de chasse sportive. Déjà en eau douce, dans les ruisseaux et lagunes, il est normal de trouver des espèces de truites de Truite-commune à la truite arc-en-ciel, Percas, Carps et Lucios. Ce sont des espèces qui entrent non seulement dans les scénarios de la pêche sportive comme dans les itinéraires gastronomiques.

Une espèce qui mérite une mention spéciale parmi ceux qui se sont adaptés de façon optimale aux conditions particulières des Açores est précisément le chien de la ligne, qui est maintenant une chienne de chien de garde reconnue au niveau national et international. Il est un chien extrêmement intelligent, loyal, résistant et travailleur, dont la fonction principale a été traditionnellement de maintenir l'affût et la garde du bétail des îles. Ils sont une race approuvée par le Canine Club portugais depuis 1984.

Dans l'archipel se trouvent environ 60 espèces endémiques de plantes, d'arbustes et d'arbres. Les conditions particulières qui s'y trouvent peuvent être exclusives. Il s'agit de la baie, du Queiró, de la bruyère et du cèdre. Pour plus de 700 espèces ont été introduites dans les îles au cours des siècles, soit à des fins commerciales ou à des fins décoratives / esthétiques. Le climat particulièrement doux des îles signifie que beaucoup de ces espèces, qui seraient extrêmement difficiles à survivre dans d'autres régions, se développent ici avec une vigueur inhabituelle.

En ajoutant un charme particulier aux îles sont quelques fleurs, comme les hortensias, les camélias ou les azalées qui sont utilisés comme divisions naturelles des propriétés, comme les brise-vents ou tout simplement pour faire le bord de la route. Même dans les régions les plus reculées, la végétation de cette partie de la Macaronésie confère à son paysage une beauté unique. L'acajou, la baie, le Sanguinho entre autres font partie de ce riche lot de végétation.

Le cèdre, qui dans beaucoup d'endroits autour du monde était plus qu'un arbuste, aux Açores deviennent des arbres plus grands et même le bois commercialisable. D'autres, comme l'Acacia ou la Cryptomeria introduite dans l'archipel il y a un peu plus d'un siècle, ont également acquis une importance commerciale importante (y compris comme produit d'exportation).

In Santa Maria the dive season is only from June to October, due to adverse weather conditions in winter, fall and early spring.

The diving in Santa Maria is fantastic as there are several reserves, Pedrinha, Ambrósio, Ilhéu da Vila, Baixa da Maia and Dollabarat/Formigas, which allows to find large shoals of pelagic and sometimes more than a dozen blankets (Mobula tarapacana) in some places.

The water temperature varies between 19ºC and 24ºC so it is recommended a 5mm or 7mm suit. The visibility varies between 15 meters and 50 meters.

The dives are made in semirigid boats and sometimes the trips are long. Normally, we do not return to the boarding dock between dives, the surface interval being carried on board. To get to the Dollabarat/Forimigas reserve the trip is about two hours.

The dive in the Atlantic Ocean is very dynamic and the conditions vary from day to day, it is recommended to take medicines for seasickness, especially for those most susceptible to the state of the sea.

The dive is in general easy and there may be some momentary current and only in some places.

Facilities

Customed for the efficiency and comfort of divers, we have male and female spas with a capacity for 60 people, hot water shower with towel, two classrooms, technical zone with all equipment to rent, shop with the best brands and a place where you can relax before and after dives. We are an Aqualung center with about 50 equipments available for use by our customers.

Store

Loja

Loja

Equipment

Equipamentos

Compressor

Estação de enchimento

Male Changeroom

Vestiários Masculinos

Female Changeroom

Vestiários Masculinos

Boats

Know the characteristics.

Rhincodon

Embarcação Semi-rigida Rhincodon

Mobula

Embarcação Semi-rigida Rhincodon

History of the center

Know our roots.


Santa Maria, Azores

The outstanding conditions of Azores, combining climate with oceanic currents creates excelent conditions for diving with massive amounts of sealife. Here, Haliotis created another project, in the island of Santa Maria making the biggest local center.

Santa Maria spreads for 16,6 km long and 9,1 km wide, with an area of 97 km2, and 5 574 inhabitants. Santa Maria is part of the Oriental Group of the Azores Islands, together with São Miguel, wich stands 81 km away. Its highest peak, Pico Alto, reaches 587 m de altitude.

Around Santa Maria there are some 55 diving spots with caves, canyons, walls, reefs.... Again, oceanic big species are always a possibility even in the closer dives.

Manta-ray

​Our mascot in Santa Maria is the Manta (Mobula tarapacana). Mantas are common here in some spots and can be seen from the surface to 50m. This species has a typical triangle shape, tail without thorn and can reach 3.5 Meters wide.



Équipe

Rencontrez les membres de notre équipe qui travaillent quotidiennement pour offrir les meilleures expériences sous-marines.

Paulo Oliveira

Dive Center Manager paulo.oliveira@haliotis.pt


Certifications de plongée PADI Open Water Scuba Instructor
PADI EFR Instructor

Certifications nautiques Local skipper

Cyrill Brisset

Certifications de plongée Divemaster

Certifications nautiques Local skipper

Nuno Silva

Certifications de plongée Divemaster

Certifications nautiques Local skipper

Contacts

Rua Cruz Teixeira
Hotel Colombo
9580-473 Vila do Porto
Santa Maria - Açores 
Portugal

Tel. +351 262 781 160  
Fax. +351 262 781 163      
Telm. +351 913 123 828  
e-mail:
 santamaria@haliotis.pt

Comment arriver

Informação Legal

Licenced by Instituto de Desporto de Portugal

Licenced by Instituto de Desporto de Portugal

All insurance by Mútua dos Pescadores

All insurance by Mútua dos Pescadores

Operator Maritimo Turistico with licence Nº17 by Capitania do Porto de Peniche

Operator Maritimo Turistico with licence Nº17 by Capitania do Porto de Peniche

Company registered in RNAAT with activities recognized as Nature Tourism

Company registered in RNAAT with activities recognized as Nature Tourism

Licened by Instituto da conservação da Natureza

Licened by Instituto da conservação da Natureza

Company registered in RNAAT with activities recognized as Nature Tourism

Company registered in RNAAT with activities recognized as Nature Tourism